Myriam Libfeld : les soft skills sont primordiales pour l’évolution interne d’un salarié

Myriam Libfeld

Dans le cadre du Congrès Soft Skills du 9 juin 2017 , co-organisé avec les étudiants de l’EDC Business School Paris (MBA), nous recueillons des témoignages de professionnels sur les soft skills.

Aujourd’hui nous accueillons Myriam Libfeld, Consultante Junior en Management, spécialisée en conduite du changement, Société CGI Business Consulting (cabinet de conseil en management de la transformation (800 salariés, groupe CGI 60 000 salariés)). Cette interview a été réalisée par Marie Herylovich, étudiante en MBA à l’EDC Paris Business School.

« Les soft skills sont primordiales. L’évolution interne d’un salarié n’est pas simplement basée sur ses compétences techniques et compétences métiers. »

Que sont les soft skills pour vous ? Pouvez-vous citer quelques exemples ?

Les softs skills pour moi sont un ensemble de compétences et qualités humaines distinctes des compétences techniques et compétences métiers. En langage RH, je définie les soft skills comme les savoirs être, les hard skills comme les savoirs faire et les savoirs.

Mes exemples de soft skills : pédagogie, la capacité à travailler en équipe, l’écoute, la persévérance, savoir sortir du cadre, la créativité…

Auriez-vous des exemples de besoins auxquelles les soft skills peuvent répondre ?

  • Capacité à rassurer avec des éléments tangibles un client/un salarié en cas d’inquiétude
  • Réactivité en cas d’imprévu
  • Conciliation, impartialité et justesse en cas de conflit

Dans quelle mesure les soft skills contribuent-elles à l’évolution professionnelle des talents ?

Elles sont primordiales. L’évolution interne d’un salarié n’est pas simplement basée sur ses compétences techniques et compétences métiers. Par exemple, un salarié ne peut pas prendre la responsabilité d’une équipe s’il ne dispose pas d’un minimum de pédagogie, d’écoute, de capacité à prendre en compte les attentes de ses pairs etc.

Comment valoriser les soft skills dans l’entreprise ?

Il est possible de les valoriser via des formations en proposant de développer les soft skills déjà acquises par le salarié ou en proposant de développer de nouvelles soft skills (formation en communication, art oratoire ou expression globale par exemple, pour faciliter la prise de parole ou bien devenir un véritable master)

Possible de valoriser en proposant des formations internes à l’entreprise, dispensées par le salarié disposant des soft skills intéressantes à partager avec ses pairs.

En quoi les soft skills favorisent-elles le bien -être en entreprise ?

Elles peuvent favoriser le bien-être si elles sont fédératrices, mobilisent le collectif mais peuvent aussi mettre à l’écart des personnalités moins prononcées. Elles n’apportent pas que du positif ou de la facilité, elles peuvent être source de jalousie et de tensions.

Si vous pouviez choisir un mentor en matière de soft skills, qui serait-il / elle ?

Femmes managers et leaders de mon entreprise, car je peux m’identifier à elles et espérer emprunter leur chemin (jeunes femmes, esprit de leader, plusieurs passage de grades et promotions, expertes métier sur les problématiques conduite du changement…).

Imaginez que vous échangiez un café avec cette personne inspirante, et elle vous donne un conseil que vous retiendrez toute votre vie. Quel serait ce conseil ?

Très difficile de se donner à soi-même un conseil ayant un tel impact… Peut être que ce conseil pourrait être : il faut avoir en tête que les qualités personnelles nous distinguent des robots, des compétences dures, et peuvent faire la différence en toute situation.

Racontez-nous une situation durant laquelle vos soft skills ont vraiment fait la différence :

Aujourd’hui, grâce à ma persévérance et à mes capacités de débrouillardise, j’ai réussi à mixer l’utilisation de 3 outils de vidéo d’animation pour obtenir une vidéo finale de qualité.


Pour rencontrer d’autres professionnels autour des soft skills, inscrivez-vous dès à présent au Congrès Soft Skills du 9 juin 2017 en cliquant ici.

Congrès Soft Skills 2017 creparezent EDC

AUTEUR

Jérôme Hoarau

Co-fondateur de La-Semaine.com et de creapreZent, il est également co-auteur du livre Le Réflexe Soft Skills.

Tous les articles par : Jérôme Hoarau

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée